top of page
  • Photo du rédacteurSarah Confer

Faits sur l’arbre de Josué

Cette plante emblématique à capter l’attention de tous ceux qui l’ont rencontré. Une fois décrite comme « l’arbre le plus répulsif dans l’empire végétative » son apparence unique attire des milliers des touristes au Parc national de Joshua Tree chaque année. Celui-ci est même une source d’inspiration artistique. Toutefois, ces jours-ci, elle fait face à la pression en raison du changement climatique.


Voici 22 faits sur l’arbre de Josué.


faits-sur-larbre-de-josue
L'arbre de Josué est une plante fascinante. Lisez-en pour notre liste de 22 faits sur l'arbre de Josué! Photo par: Free-Photos (Pixabay)

L’arbre de Josué n’est par un arbre


C’est quoi l’arbre de Josué ? Ne vous trompez pas par son nom. En réalité, l’arbre de Josué n’est pas un arbre!


Cette partie emblématique de la végétation désertique de la Californie est un monocotylédone, un type de plante à fleurs ressemblant à de l’herbe. Elle identifie avec plusieurs noms, comme le palme de yucca, l’arbre yucca et le palmier de yucca, mais son nom scientifique est Yucca brevifolia.


Jusqu’à récemment, cet arbre était considéré comme un membre de la famille des lys. La famille des lys est maintenant divisée dans 40 familles distinctives, et l’arbre de Josué occupe une place dans la famille des plantes d’agave.


mojave-yucca
Ne vous confondez pas entre l'arbre de Josué et le yucca de Mojave! Photo par: sspiehs3 (Pixabay)

Malgré la similitude avec son nom et son apparence, ne pas confondre l’arbre de Josué avec le yucca de Mojave, Yucca schidigera. Bien qu’ils partagent le même habitat, la plante yucca possède des feuilles avec une mesure et taille plus étirés en comparaison à l’arbre de Josué, avec des terminaisons fibreuses qui se recroquevillent le long des extrêmes des feuilles.


Pourquoi est-ce que l’arbre de Josué a-t-il une forme si unique ?


L’arbre de Josué a une forme très particulière avec un système de branches lourdes au sommet. En général, les arbres de Josué développent une couronne dense de branches à partir d’une seule tige. Les branches se développent après la floraison de l’arbre.


Avez-vous déjà remarqué des arbres de Josué qui poussent tout droit, sans branches ? Ces arbres n’ont jamais fleuri !


arbre-de-josue-droit
Un arbre de Josué raid signifie qu'il n'a pas encore fleuri. Photo par: sspiehs3 (Pixabay)

Il se peut qu’il y ait deux types distincts d’arbres de Josué


Une étude de l’arbre de Josué a encouragé des botanistes à préconiser que l’espèce soit divisée en deux. Ils ont remarqué une différence distincte dans les arbres qui croissent dans le désert ouest du Mojave en comparaison à ceux dans le Mojave de l’est.


Les arbres de Josué de l’ouest sont plus grands et « arborescents », avec des feuilles plus longues et un tronc plus haut surmonté de cette couronne de branches caractéristique. D’autre part, les arbres à l’est ont tendance à être plus courts et « broussailleux ». Ils ont des feuilles plus courtes, plus de branches, et un tronc plus court.


arbre-de-josue-faits
L'arbre de Josué qu'on trouve dans l'ouest du Mojave se ressemble plus a un arbre, tandis que celui dans l'est est plus comme une arbuste. Photo par: Nils-Art (Pixabay)

Ces botanistes classent les arbres de Josué de l’ouest comme le « classique » Yucca brevifolia, tandis qu’ils nomment ceux de l’est Yucca jaegeriana. Quel fait intéressant sur l’arbre de Josué !


Comment l’arbre de Josué a-t-il obtenu son nom ?


La forme particulière de l’arbre de Josué a probablement fait rapport avec comment il a obtenu son nom !


L’histoire raconte qu’au milieu du XIXe siècle, un groupe de colons mormons traversait le désert de Mojave lorsqu’ils sont tombés sur l’arbre de Josué. Les bras tendus de ce morceau de végétation du désert californien leur ont rappelé l’histoire biblique dans laquelle Josué tend ses mains pour guider les israélites à travers Canaan. De la même manière, l’arbre de Josué a guidé les Mormons à travers le désert américain, leur inspirant le nom.


Bien qu’il s’agisse d’un récit non confirmé sur la façon dont l’arbre de Josué a obtenu son nom (le premier récit écrit sur l’arbre de Josué — appelé « yucca » — date de 1844 ; il semble que le terme « arbre de Josué » n’ait été utilisé en Californie que 75 ans plus tard), c’est une histoire assez captivante.


C’est un fait amusant sur l’arbre de Josué, non ?


foret-arbres-de-josue
Est-ce que vous croyez que les arbres de Josué sont laids? Les premiers colons du XIXe siècle ont pensé que oui! Photo par: toniziegler (Pixabay)

Faits au sujet de l’arbre de Josué : Les premiers colons l’ont trouvé un arbre laid!


Voici encore plus sur l’histoire de l’arbre de Josué. Les premiers comptes des colonisateurs blancs ont presque universellement déprécié l’arbre de Josué comme étant laids.

  • John C. Frémont, du corps des ingénieurs topographes de l’armée américaine, a été le premier colon à parler de l’arbre de Josué en 1844 : « leur forme raide et disgracieuse en fait pour le voyageur l’arbre le plus repoussant de l’empire végétal. »

  • En 1919, l’écrivain de Los Angeles Francis M Fultz a écrit de l’arbre de Josué dans Le Journal Scientific American : « À tout moment que je vois l’arbre de Josué, je pense à comme ils sont tellement aimables d’avoir choisi d’habiter où peu d’hommes désirent vivre. »

  • La même année, Joseph Smeaton Chase avait ceci à dire au sujet de l’arbre de Josué, qu’il a inclus dans son livre, California Desert Trails :

On peut difficilement trouver un terme de laideur qui ne convient pas à cette plante. Un pirate difforme avec ses bottes, sa ceinture, ses mains et ses dents plantées de poignards est l’analogie la plus proche que je puisse faire avec l’homme. Le bois est une fibre rêche et râpeuse ; des lames de couteau longues, dures et acérées remplacent les feuilles ; la fleur est d’un blanc verdâtre et malodorant ; et le fruit est une grappe de gousses noueuses, amères et inutiles. Un paysage rempli d’arbres de Josué a un effet cauchemardesque même en plein jour : à l’heure de la sorcellerie, il peut être presque infernal.

L’arbre de Josué s’est rendu fameux grâce à un groupe musical de rock !


Ces jours, plus de personnes sont charmées par l’apparence de l’arbre de Josué, et trouvent de l’inspiration dans le paysage désertique qu’il habite. La fascination généralisée pour l’arbre de Josué a sans doute commencé avec U2, un célèbre groupe de rock irlandais. L’album « Joshua Tree » de U2, qui a fait date, est sorti en 1987, déclenchant une vague d’intérêt mondial pour l’arbre de Josué et son parc éponyme.


joshua-tree-u2
L'album « Joshua Tree » de U2 a déclenché l’intérêt mondiale pour cette pièce de végétation désertique du Californie.

Adam Clayton, le guitariste de basse pour le groupe « U2 », a décrit l’influence désertique du groupe dans la manière suivante,


Le désert nous a énormément inspirés en tant qu'image mentale [...] La plupart des gens prendraient le désert au premier degré et penseraient qu'il s'agit d'une sorte d'endroit stérile, ce qui est bien sûr vrai. Mais dans le bon état d'esprit, c'est aussi une image très positive, parce que vous pouvez réellement faire quelque chose avec une toile blanche, ce qu'est effectivement le désert.

(Pourtant — fait intéressant! — l’arbre de Josué iconique qui figure sur l’album de U2 n’a pas été photographié dans le Parc national de Joshua Tree ! Mais un autre groupe de rock célèbre — The Eagles — a bel et bien photographié la couverture de son premier album dans le célèbre parc).



Les Faits au sujet de l’arbre de Josué : Ils croissent seulement dans une place dans le monde


Les arbres de Josué sont trouvés exclusivement dans les lieux sud-ouest des États-Unis (incluant l’Arizona, la Californie du Sud, le Nevada, et l’Utah) et au nord-ouest du Mexique, principalement dans le désert de Mojave. En fait, il est considéré comme une espèce d’indicateur pour le désert de Mojave. C’est à dire, si vous trouvez un arbre de Josué, il est probable que vous vous situez dans le désert du Mojave.


25, 000 années passées, l’arbre de Josué avait un éventail beaucoup plus large qu’elle possède aujourd’hui. Son habitat s’étendait probablement de la Vallée de la Mort en Californie jusqu’au delta du fleuve Colorado au Mexique. À l’époque, le paysage était très différent de ce qu’il est aujourd’hui.


Plus tard, lorsque l’âge glaciaire prend sa fin, un climat plus chaud et sec s’est installé dans le sud-ouest. Les rivières et les lacs ont séché et les forêts ont grandement disparu. Les arbres de Josué ont survécu en immigrant graduellement à des élévations plus hautes et froides, en réduisant leur répartition.


Aujourd’hui, l’arbre de Josué est surtout présent dans les prairies ouvertes de « Queen Valley » et de « Lost Horse Valley » dans le Parc national de Joshua Tree, mais on le trouve aussi dans le désert de Sonora dans l’ouest de l’Arizona et dans les montagnes de San Bernardino en Californie.


Ils croissent seulement à des altitudes spécifiques


Voici d’autres faits par rapport à l’arbre de Josué : Ils croissent seulement à des élévations entre 400 et 1800 m (1300-5900 pieds).


Ils préfèrent ces élévations plus hautes où le climat est refroidi. Vous les trouverez principalement sur les pentes, les crêtes et les collines à sommet plat du désert.


desert-de-mojave
Fait intéressant: Les arbres de Josué ne peuvent se trouver que dans une seule place dans le monde. Photo par: Nils-Art (Pixabay)

Les faits sur l’arbre de Josué : Ils sont là depuis très longtemps


Les arbres de Josué ont survécu pour 2,5 millions d’années et ont vécu plusieurs changements climatiques. 25, 000 années passées, le « désert » de Mojave était pluvieux, et couvert de forêts, de lacs et de rivières d’eau douce.


Il abritait également une grande variété d’animaux. À cette époque, l’arbre de Josué vivait côte à côte avec des mammouths, des paresseux terrestres et des chats à dents de sabre ! En fait, à cette époque, ce sont peut-être les paresseux géants de Shasta qui ont contribué à la propagation des graines de l’arbre de Josué.


Les faits sur l’arbre de Josué : Ils peuvent vivre jusqu’à 1000 ans


Il peut être une épreuve à estimer l’âge de l’arbre de Josué étant donné qu’elle ne produit pas des anneaux de croissance annuelle comme les arbres réels. Alternativement, les scientifiques peuvent estimer son âge en observant sa taille.


En utilisant cette approche, plusieurs personnes estiment que les arbres de Josué vivent de 150 à 200 années en moyenne ; ils ne sont même pas considérés matures jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge de 60.


Bien que la plupart des plantes de l’arbre de Josué vivent peut-être 200 ans au maximum, ils sont connus pour vivre jusqu’à 500 ans. Le plus vieil arbre de Josué enregistré a vécu jusqu’à l’âge de 1000 ans, ce qui est étonnant !


Comment vite est-ce que l’arbre de Josué croît ?


En moyenne, les arbres de Josué poussent à un rythme de ½ à 3 pouces par an. Ce taux est considéré comme rapide pour la végétation du désert, bien qu’il soit lent par rapport à d’autres plantes.


Il semble que les nouveaux semis d’arbres de Josué puissent croître plus rapidement au début (jusqu’à 10 cm par an au cours des 5 à 10 premières années), puis ralentir au fur et à mesure qu’ils mûrissent, pour ne plus croître que de 1,5 cm par an par la suite. À ce rythme, il faudra 50 à 60 ans à un arbre de Josué pour atteindre sa taille maximale. C’est à ce moment-là qu’il est considéré comme « mature ».


scene-desertique-aux-etats-unis
Les arbres de Josué ne poussent pas très vite mais ils ont deux façons de se reproduire : la pollinisation normale ou se cloner ! Photo par : Anna Petersson (Pixabay)

Autres faits sur l’arbre de Josué : Il peut se cloner !


L’un des faits les plus fascinants au sujet de l’arbre de Josué est par rapport à son système racinaire complexe.


En tant que monocotylédone, l’arbre de Josué a un système racinaire fibreux. Les racines fines croissent dans un motif radial à partir de la base de la plante. Un arbre de Josué typique a plusieurs racines — des centaines. Ils créent des systèmes racinaires tellement denses que les plantes avoisinantes ne survivent pas la plupart du temps.


Certaines racines s’enfoncent profondément dans le sol — jusqu’à 3-9 m — à la recherche d’eau dans le désert sec. D’autres racines poussent latéralement, à une profondeur de 2,5 à 15 cm.


Appelées rhizomes, ces racines produisent de nouvelles pousses de clones génétiquement identiques à l’arbre de Josué original ! La capacité à se cloner peut constituer un avantage évolutif, permettant à une population d’arbres de Josué de se rétablir plus rapidement en cas de catastrophe comme les inondations ou les incendies.


Dans quelques endroits, le clonage semble d’être la manière primaire que les arbres de Josué reproduisent. D’autre part, ils dépendent du vent ou les petits animaux qui mangent des fruits et ensuite dispersent leurs graines à travers le désert.


Les faits au sujet de l’arbre de Josué : Quelle est la taille des arbres de Josué ?


Les arbres de Josué sont minuscules comparativement aux arbres réels, mais ils croissent plutôt large en comparaison à la plupart de la végétation désertique de la Californie. Les arbres de Josué les plus grands poussent jusqu’à 15 m (49 pieds) et 30-100 cm (1-3 pied) en diamètre.


Lorsqu’ils font une grande présence dans le désert, comparez ceci à un pin moyen (45 m / 150 pieds) ou les séquoias géants (plus de 90 m / 300 pieds) !


Les arbres de Josué produisent des fleurs — et ils sentent très mauvais !


Lorsqu’un arbre de Josué mature fleurit, il produit des fleurs de couleurs vert-blancs ou de crème jaune. Ces fleurs sont en forme de cloche et arrangées en grappes. Ils sont très beaux à regarder, mais ne vous rapprochez pas trop ! Contrairement à la plupart des fleurs, les fleurs des arbres Josué produisent une senteur très déplaisante. Celle-ci est la fleur que vous ne voulez pas arrêter et sentir !



Il produit aussi des fruits


En plus de ses fleurs malodorantes, l’arbre de Josué produit un fruit charnu. Ce fruit est de couleur verte ou brune, de forme ovale et remplie de graines. Les petits rongeurs peuvent grimper sur l’arbre pour manger le fruit avant qu’il ne se dessèche et tombe au sol. C’est l’une des façons dont les graines peuvent être dispersées. Le vent peut jouer un autre rôle, en soufflant les graines une fois que le fruit est tombé sur le sol.


fruit-de-larbre-de-josue
Le fruit de l'arbre de Josué ! Photo par : Hans Braxmeier (Pixabay)

Vous êtes chanceux si vous voyez un arbre de Josué en floraison


Avez-vous déjà vu un arbre de Josué en fleur ? Si oui, comptez-vous parmi les chanceux ! Les arbres ne fleurissent pas nécessairement tous les ans. L’arbre de Josué fleurit entre les mois de février et d’avril, mais uniquement les années où il y a eu suffisamment de pluie. En outre, il ne peut fleurir qu’après un gel hivernal. Ce sont des plantes très sélectives !


La signification de l’arbre de Josué pour les cultures autochtones


L’un des faits les plus intéressants concernant l’arbre de Josué est son importance traditionnelle pour les cultures autochtones de la région.


Auparavant de l’arrivée des Européens dans 1769, l’endroit connu comme le Parc national de Joshua Tree était habité et utilisé par les nations autochtones de Serrano, Cahuilla, Mojave, et Chemehuevi. Dans la langue traditionnelle du Cahuilla l’arbre de Josué est connu comme hunuvat chiy’a ou humwichawa.


Ces peuples autochtones ont utilisé l’arbre de Josué pour plusieurs fins : Les paniers et les sandales pouvaient être tissés à partir des feuilles coriaces de l’arbre de Josué, tandis que les boutons floraux et les graines étaient consommés (crus ou grillés) dans le cadre de leur régime alimentaire traditionnel.


En outre, les branches de l’arbre de Josué peuvent être retirées, l’intérieur gratté, et la branche creuse restante est un récipient pour transporter des noix et des baies. Ils utilisaient également les radicelles rougeâtres de l’arbre pour créer une teinture naturelle destinée à décorer leurs paniers tressés.


arbre-de-josue-voie-lactee
L’arbre de Josué iconique a fourni de l’inspiration, la signification culturelle et plusieurs usages dans le temps. Photo par : StockSnap (Pixabay)

Faits sur l’arbre Josué: L’arbre de Josué était une source de papier


Vous l’avez bien entendu : Aussi loin que 1883, la pulpe de l’arbre de Josué était utilisée par le Daily Telegraph de Londres pour fabriquer du papier.


Ils jouent un rôle important dans l’écosystème


Un autre fait unique par rapport à l’arbre de Josué est comment important il est à l’écosystème du désert duquel il habite.


Les arbres de Josué fournissent la nourriture et l’habitation pour de nombreux mammifères, oiseaux, reptiles, et insectes. Les pics à queue rouge percent des trous dans les branches pour faire des nids qui peuvent être occupés ultérieurement par d’autres oiseaux. Les oiseaux de nuit du désert vivent dans les branches et feuilles mortes de l’arbre de Josué. Un autre exemple est les rats des bois qui rongent les feuilles épineuses avec lesquelles ils font leurs nids.


teigne-du-yucca-vue-de-pres
La teigne du yucca - une moitié d'une importante relation symbiotique !

L’arbre de Josué et les papillons de nuit : Une relation symbiotique


Je parie que vous n’avez pas entendu de ces faits de l’arbre de Josué.


Les arbres de Josué ont une relation co-évolutionnaire avec la teigne du yucca (aussi connu sous le nom de teigne pronuba). L’arbre de Josué dépend exclusivement de la teigne du yucca pour la pollinisation. Il est le SEUL insecte qui peut polliniser la plante de l’arbre de Josué.


En tant que teigne du yucca (en réalité, il y a deux types distincts de teignes du yucca, le Tegeticula synthetica et le T. antithetica, qui pollinisent deux types d’arbres de Josué) pondent leurs œufs dedans l’ovaire de la fleur de l’arbre de Josué. Ils recueillent le pollen avec une longue paire de « tentacules » enroulés. Ensuite, ils déposent le pollen dans d’autres fleurs, résultant dans la pollinisation.


Mais c’est une route à deux voies. Les teignes ont aussi besoin de l’arbre de Josué afin de survivre ! Lorsque les œufs de la teigne se transforment en larves, ceux-ci se nourrissent des graines de l’arbre de Josué.


Sans l’arbre de Josué, les teignes ne peuvent pas produire des chenilles. Sans les teignes, les arbres de Josué ne peuvent pas produire de graines. Il est aussi simple que cela.


L’arbre de Josué est menacé par le changement climatique


Malheureusement, les adaptations de l’arbre de Josué ne se comparent pas à la vitesse du changement climatique. Si nous ne faisons rien à propos de ça, il est prédit que plus de 99 % de son habitat peut disparaître avant la fin du siècle.



Quels sont les facteurs de stress qui menacent la survie de l’arbre de Josué ? Tout d’abord, les températures plus élevées, la sécheresse croissante et la disparition des eaux souterraines font des ravages. L’arbre de Josué préfère un climat frais ̶ c’est pour ça qu’on le trouve généralement en altitude. En outre, il a besoin d’une vague de froid pendant l’hiver pour fleurir.


Additionnellement à la perte de son habitat, le changement climatique aide à créer des conditions plus favorables pour les feux de forêt, qui causent aussi du trouble pour la survie de l’arbre de Josué.


Est-ce que l’arbre de Josué peut être sauvé ? Il est difficile à dire. Même si on prend des actions significatives pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, nous pouvons probablement sauver seulement en dessous de 20 % de l’habitat originaire de l’arbre de Josué.


paysage-desertique-yucca
On espère qu’on puisse réussir à protéger l’arbre de Josué, car ça serait un grand dommage s’ils disparaissent du paysage désertique. Photo par : mandydesilets (Pixabay)

Are Joshua Trees California Protected Trees?


La disparition de l’arbre de Josué en raison du changement climatique serait dévastatrice pour l’environnement et pour les personnes qui s’identifient à ces plantes comme faisant partie de chez eux.

En reconnaissant le danger que le changement climatique pose aux arbres de Josué, dans 2015 un groupe environnemental (WildEarth Guardians) a pétitionné aux Services des pêches et de la nature des États-Unis à reconnaître les arbres de Josué comme une espèce « en danger » sous la loi fédérale des espèces menacées (Endangered Species Act).


Malheureusement, leur application a été rejetée en août 2019, seulement quelques semaines avant le 25e anniversaire du Parc national de Joshua Tree, qui a eu lieu le 31 octobre de cette année.


En novembre 2019, WildEarth Guardians ont poursuit le Service de pêche et de la nature en justice, et en septembre 2020, la Commission de la pêche et le gibier de l’État de Californie ont voté unanimement à protéger les arbres de Josué pour un an.


Pendant cet an de protection, les scientifiques analyseront les dangers qui menacent l’arbre de Josué, et il rendront leur recommandation par rapport à si cette plante mérite protection permanente.


Si vous désirez les aider à protéger l’arbre de Josué, vous pouvez signer cette pétition.


En prime! Encore un autre fait sur l’arbre de Josué : Il y a un film nommé « Joshua Tree » !


Justement ! Joshua Tree est un film d’action sorti en 1993 qui met en scène Dolph Lundgren, qui joue le rôle d’un ancien pilote de course qui se tourne à une vie de crime, transportant des automobiles exotiques volées. Il n’a vraiment rien à faire avec l’arbre de Josué autre qu’elle a lieu dans le désert, et une partie du film était filmé dans le Parc national de Joshua Tree.


Une plante fascinante : Tellement de faits au sujet de l’arbre de Josué !


Il y a de nombreux faits sur l’arbre de Josué. Avec sa signification culturelle, son importance dans l’écosystème et sa place dans la culture de masse, il n’y a véritablement aucune autre plante désertique comme l’arbre de Josué.


Que vous trouviez son apparence bizarre, laide, unique ou étonnante, l’arbre de Josué est l’une des plantes du désert les plus mémorables. Espérons que nous pourrons le conserver pendant encore de nombreuses années.


Pour en savoir plus sur l’arbre de Josué et le changement climatique, consultez cet article.



À propos de l’auteur :

Sarah a plus de 10 ans d'expérience de travail avec les communautés indigènes du Pérou. Elle s'est rendue au Pérou pour la première fois en 2006, où la culture, les gens et les paysages ont enflammé sa passion. Sarah a beaucoup voyagé dans le pays ainsi que dans le reste de l'Amérique du Sud, et connaît particulièrement bien les régions de Cusco et de la vallée sacrée. Après avoir obtenu son diplôme de droit à l'Université de Victoria en 2017, Sarah partage désormais son temps entre Cusco, au Pérou, et Kingston, en Ontario.


Traduit par : Bella Arseneau


Sources :

Lady Bird Johnson Wildflower Center

The Joshua Tree Genome Project

KCET, a broadcaster in Southern and Central California

The National Park Service

WildEarth Guardians

The National Wildlife Federation

Smithsonian Magazine

Desert Sun

Divvy Mag

…et d’autres.

Comments


bottom of page